Fin de l’aventure, les Moutons de garde vous remercient

Chères et chers signataires de l’appel Moutons de garde,

Comme vous le savez, l’association « Moutons de garde » a été crée en réaction aux dérapages de la campagne d’affichage polémique de l’UDC/SVP de l’automne 2007 figurant des moutons blancs éjectant un mouton noir hors des frontières suisses, symbolisées par le drapeau national. Elle souhaitait laisser à tout un chacun et chacune la possibilité d’exprimer son ras-le-bol face à des messages attisant la haine et la peur des étrangers, trop souvent mobilisés dans les campagnes politiques. Cette haine de l’autre a malheureusement continué, depuis, à diriger les votes liés au sort de nombreux habitants et nombreuses habitantes suisses, avec un refus de la naturalisation des immigrés suisses de 2ème et 3ème génération, une Constitution suisse bafouée par le rejet des minarets, ou encore, très récemment, un droit international violé par l’acceptation d’expulser, sans distinction, tout étranger commettant un délit.

En 2007, vous avez été, en trois semaines, 20'000 à signer notre appel ! Quelques semaines après, nous étions plus de 30'000 à refuser de voir des catégories de la population suisse être montées les unes contre les autres et à appeler au respect de la différence, à la solidarité et à l’équité. Nous nous sommes alors engagés à relayer vos messages à l’ensemble de nos représentants politiques : parlementaires nationaux, conseillers et conseillères des Etats et membres du Conseil fédéral. Nous leurs avons adressés un dossier avec trois propositions pour lutter contre la peur et la haine de l’autre et leur instrumentalisation politique : renforcer la loi 261bis contre le racisme, mettre sur pied une charte politique de bonne conduite, mieux écouter la société civile et les organismes internationaux signalant des dérapages haineux.

Notre action lors de l’Euro 2008, placée sous le signe du respect des différences par le Président de la FIFA, visait à rappeler que la diversité de la Suisse fait sa force et sa richesse. Ce message pour une Suisse multiculturelle était également au centre de notre concours de dessin « Dessine-moi une Suisse multiculturelle », au moment de la votation sur les minarets. Il a, de plus, largement été diffusé à l’occasion de rencontres, de conférences, de festivals ou de forums.

Pourtant, nos actions se sont arrêtées à la fin de l’année 2010, par manque de forces vives, après trois ans d’activités, dont notre site Internet rend compte. Nous tenons ainsi à vous dire un énorme MERCI pour votre soutien, vos messages, votre engagement et vos dons. Notre mouvement peut être fier d’avoir brisé le silence, d’avoir témoigné son indignation à l’égard de politiques haineuses et dangereuses et d’avoir fait preuve de solidarité envers celles et ceux qui participent depuis longtemps à faire la valeur de la Suisse.

Si la lutte prend aujourd’hui fin pour « Moutons de garde », elle continue toutefois par l’intermédiaire de chacun et de chacune d’entre nous, par notre capacité à nous indigner, nos actions et nos votes ! Elle se poursuit, en outre, grâce au travail de nombreuses associations. Pour cette raison, la totalité de nos avoirs financiers, soit 3250.- CHF, seront répartis entre Augenauf (www.augenauf.ch) et à Camarada (www.camarada.ch) pour soutenir leurs actions auprès des populations migrantes en Suisse. Aucune donnée vous concernant ne sera transmise, ni conservée.

Il ne nous reste ainsi plus qu’à vous dire, encore une fois, un grand MERCI à toutes et tous pour votre soutien durant ces trois années.


Le comité Moutons de garde